Le Grand Mystère des Règles – Jack Parker

le grand mystère des règles

Résumé :

 « Un livre sur les règles ? Mais pourquoi ?

Parce que les règles sont toujours enveloppées d’un voile de répulsion et de rejet.

Parce qu’on ignore encore beaucoup trop de choses au sujet des menstruations, ne serait-ce que d’un point de vue purement biologique.

Parce qu’on ne connaît pas assez les problèmes de santé qui y sont liés et que de nombreuses personnes souffrent parfois en silence, sans savoir que ce n’est pas normal et qu’il existe des solutions.

Parce qu’une majorité d’enfants et d’adolescents, à qui on n’a jamais vraiment expliqué ce qu’il se passait, grandissent dans la peur et le dégoût de leurs corps.

Parce que les publicités et notre environnement social nous incitent quotidiennement à les cacher.

Parce qu’il faut surtout « ne pas en parler ».

Il est grand temps que ce tabou rejoigne le clan des reliques et qu’on arrête de culpabiliser, de complexer et de se cacher à tout prix qu’on possède un utérus ou non.

C’est tout l’objet de ce livre. »

Avis :

Comme dit dans le résumé, c’est un livre au sujet des règles. Ou comment commencer fort en faisant sa première critique sur un livre qui pourrait en gêner certain.es et en désintéresser d’autres qui ne se sentiraient (à tort) pas concerné.es.

Si vous ne connaissez pas Jack Parker, elle est la fameuse auteure du blog « Passion Menstrues », où elle parle à foison de règles, d’art menstruel, de musiques et d’astuces pour mieux vivre cette période sanglante que plus de la moitié de la Terre vit chaque mois, le tout avec humour.

Si vous connaissiez déjà son blog, alors vous allez être comme moi : ravi de retrouver sa patte.

C’est donc à grands renforts de métaphores colorées (le « fond de clafoutis » pour décrire les règles m’a particulièrement tuée) que Jack Parker se fait un plaisir de nous expliquer ce qu’est ce monstre sacré qui tue la Virilité des hommes (avec un grand V, car on le sait tous, un homme qui n’est pas viril n’est rien –humour) et comment vivre avec au quotidien, que tu sois en PLS chaque mois, ou bondissante comme une gazelle comme dans les pubs de serviettes hygiéniques.

Ce qui est intéressant dans ce livre si vous êtes déjà assez renseigné.e sur le sujet des menstrues, c’est que l’auteure s’occupe aussi de nous montrer l’impact qu’on les règles dans l’art,  le sport et la télé. Elle nous permet aussi de faire un constat alarmant sur le manque d’informations des jeunes filles sur ce sujet qui est pourtant fondamental pour elles.

Dans ce livre, en plus d’apprendre un nouveau champ lexical (parce que oui, les règles ne se résument pas qu’au terme « menstrues ») et médical, nous en apprenons un peu plus sur les protections hygiéniques existantes et sur la manière de se soulager (bien qu’il n’y ait pas de recette miracle et que tout le monde a sa propre méthode). Et comme dit plus haut, Jack Parker ne fait pas que s’intéresser aux règles, mais aussi à tout ce qui tourne autour. On découvre alors en art le menstrala, art en rapport avec les menstruations ainsi que des œuvres peintes avec le fameux « sang impure » (cf. Chapitre 3 – Les règles à travers l’histoire. Chapitre à mourir de rire sur les vieilles croyances). Après cette découverte, j’avoue avoir été partagée entre la fascination et le dégoût. (Attention, ce n’est pas le sang menstruel qui me dégoûte particulièrement, juste tout ce qui peut être extrait du corps en général et utilisé pour de l’art ou autre.) Mais après tout, pourquoi pas ?

Mais surtout, ce qui m’a plu dans Le Grand Mystère des Règles, a été de lire les petites anecdotes de l’auteure sur les menstrues, ou les petits témoignages recueillis. Ainsi te voilà totalement rassurée de ne pas être la seule à vivre le fameux « marécage inter-fessier », la peur au collège que le relief de la serviette se voit à travers le jean ou cette honte à la caisse d’acheter des protections hygiéniques. Non nous ne sommes pas seules, et en cela le livre est d’un réconfort total.

Il ne faut pas non plus oublier de parler des illustrations de Madel Floyd qui parsèment le livre et permettent à la fois de dédramatiser mais aussi de donner à voir l’anatomie féminine et les protections hygiéniques. Le style est simple et uniquement en noir, mais il est très agréable et parfois donne à sourire.

Pour moi, Jack Parker réussi haut la main ses objectifs : Informer le plus possible et dédramatiser ce qui est vécue par certaines comme un traumatisme. Elle ne fait pas que lâcher froidement des informations, elle le fait avec humour et une autodérision qui fait que cela reste léger. C’est le genre de livre qui devrait être mis à disposition dans tous les CDI (que ce soit collèges ou lycées), que tu rêves de faire lire à ton copain pour qu’il comprenne enfin cette période pleine de mélodrames (combien de fois lui ai-je dit que je voulais devenir un homme, roulée en boule dans mon lit ?!), ou que tu voudrais refourguer à ta petite cousine avant qu’elle ait ses règles pour qu’elle soit à l’aise avec tout ce sang.

En résumé : Lisez ce livre ! Il est juste génial !

Big Hugs !

Neomisan.

4 réflexions sur « Le Grand Mystère des Règles – Jack Parker »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s